La photo de Bigfoot, ou sasquatchLa légende du Sasquatch (terme canadien de bigfoot) provient des mythes indiens, « Sasquatch » signifiant pour eux « géant poilu« .
Les Sioux, eux, l’appellent « Taku-he« : ils portent une attention toute particulière à ce mythe et empêchent quiconque de se lancer à sa rechercher sur leurs terres.

Description du sasquatch

Le sasquatch est une bête poilue, simiesque (qui ressemble à un singe), qui vit en tribus nomades au Canada et aux États-Unis dans les forêts boréales des montagnes. Ces forêts sont bien souvent des zones très peu explorées par l’homme, et loin des habitations humaines car le bigfoot est relativement craintif. (c’est pourquoi il aurait été si peu de fois aperçu). Il est omnivore (ou végétarien) et mesurerait entre 7 et 9 pieds (soit entre 2,10 et 2,75 mètres) pour un poids compris entre 600 et 900 livres (soit entre 272,16 et 408,23 kilogrammes). Ses pieds (élément important dans le mythe car parfois, sans avoir été aperçu, on avait tout de même noté la présence de traces de pas dans la neige) mesureraient quatorze pouces de long (35,56 cm), et huit pouces de large (20,32 cm), et des pieds plats et droits (pas arqué).

Historique des observations de bigfoot

histoire de bigfootLa première observation par un homme blanc de Bigfoot a été faite en 1811 par un commerçant, David Thompson. Il avait aperçu quelques empreintes de pas d’une taille extraordinaire, qu’il avait suivi, le menant ainsi au sasquatch.
En 1884, un Bigfoot aurait été capturé et nommé Jacko, mais ceci était probablement un canular, faisant passer un gorille ou un chimpanzé pour le dit Bigfoot.
Le sasquatch aurait été aperçu par trois fois en 1924, notamment par d’Albert Ostman, un bûcheron canadien, prétendant avoir été capturé par une famille Bigfoot. Dans cette histoire hallucinante, il aurait été amené, à vivre avec eux pendant plus d’une semaine. Il raconta qu’ils étaient végétariens, la mère et le fils préparaient les repas pendant que le père et la fille le protégeaient.
Après une semaine (de vie commune), il réussit enfin à s’enfuir discrètement, mais ne raconta pas son histoire avant 1957, craignant que les gens ne le prennent pas au sérieux.

En 1969, c’est un couple californien, Mr. et Mrs. Robert L. Behme, de Magalia qui croisent en pleine nuit le fameux bigfoot, voici leur déclaration:
« Le 16 avril, à environ minuit, nous étions en voiture sur la route entre Paradise et Stirling City. La région environnante est très boisée, bien arrosée, et traversée par de profonds canyons. Comme nous amorcions une longue courbe, nos phares éclairèrent ce qui semblait être un homme dans une fourrure, traversant la route. Pendant un instant nous eûmes une vue de face quand il se tourna vers la voiture, puis il s’enfonça dans l’obscurité. Notre impression fut qu’il était haut de plus de 6 pieds (1,80 mètre), complètement couvert de courts poils noirs qui semblaient être marqués soit de taches blanches, soit de boue. Sa face était blanche et glabre bien que les détails apparaissaient comme confus. Les yeux ne brillaient pas dans la lumière comme c’est le cas des yeux d’un animal. La tête était petite et se terminait en pointe au sommet. Il était lourdement bâti avec des jambes particulièrement lourdes. »

Les journaux de ce temps relataient souvent des histoires de ce type sur le bigfoot, n’étant autres que de simples canulars imprimés pour amuser les lecteurs.

Cependant pour l’américain Daniel Perez, rédacteur du site internet « BigfootTimes.net« , convaincu de l’existence du « Sasquatch », le film de Roger Patterson et Robert Gimlin réalisé le 20 octobre 1967 à Bluff Creek, en Californie du Nord, est la preuve ultime de son existence. Le voici dans sa version originale en exclusivité sur taptoula:

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Cet enregistrement du bigfoot se promenant dans les bois (pendant que le loup y est pas) n’a jamais été certifié un faux et a été analysé des centaines de fois: il semblerait qu’aucune technologie ne permettait à l’époque d’obtenir un trucage d’aussi bonne qualité.
En effet, la démarche, la manière de tourner le buste et la tête en même temps pour regarder dans la direction de la caméra, les muscles qui semblent bouger sous la fourrure, tout ceci laisse beaucoup de personnes sceptiques…
Il semblerait cependant que l’homme se trouvant sous le costume serait un ami de Patterson d’environ 2 mètres de haut. Ce dernier aurait dévoilé, après la mort de Patterson, qu’il s’agissait d’un canular.

Pourtant, certaines personnes continuent de croire à l’existence de bigfoot, ainsi tous les ans des personnes affirment l’avoir vu.

Science ou mythe

bigfoot existe-t-il vraiment ?Pour expliquer l’existence du sasquatch, les cryptozoologistes (qui s’intéressent aux animaux dont l’existence n’a pas été prouvée mais dont on possède des traces, des témoignages, des photographies ou des vidéos) le voient comme une sorte de Gigantopithèque ou Gigantopithecus (en grec: singe géant) qui vécu du Miocène supérieur au Pléistocène moyen. Il mesurait trois mètres de haut et se nourrissait sûrement de bambou. Une analyse biochimique (ADN) de poils appartenant à bigfoot, a montré une parenté avec des primates supérieurs, sans pour autant être l’ADN d’un animal répertorié.
Les détracteurs affirment que l’aire de répartition serait trop vaste, qu’il y aurait trop peu d’observation donc forcement trop peu d’individus pour assurer la survie d’une telle espèce.

L’existence du « Sasquatch » demeure toujours une énigme, en tout cas le sasquatch il tape tout là !

Films traitant de Bigfoot :

  • THE LEGEND OF BIGFOOT (1976) de Harry Stuart Winer & Ivan Marx.
  • SCREAMS OF A WINTER NIGHT (1979) de James L. Wilson.
  • THE BEAUTIES & THE BEAST (1985) de Ray Naneau.
  • IN THE SHADOW OF BIGFOOT (1988) de Tom Biscardi & Ivan Marx.
  • SEARCH FOR THE BEAST (1997) de Richard G. Arledge.
  • SUBURBAN SASQUATCH (2004) de Dave Wascavage.
  • CLAWED: THE LEGEND OF SASQUATCH (2006) de Karl Kozak.