Kin-ball, une balle et du fairplay

Fédération française de kin ballVotre enfant rêve de devenir un grand champion du sport : le nouveau Zinedine Zidane du football (champion du monde 1998, champion d’Europe 2000), le nouveau Tony Parker du basket-ball (triple champion NBA) , le nouveau Jackson Richardson du handball (champion du monde 1995) , le nouveau Randy Ferbey du curling (champion du monde 2006) ou bien le nouveau Frédéric Michalak, coqueluche du rugby français … Et bien non, le nom de son idole ne vous dira sans doute rien donc je ne le citerai pas, par contre votre fils le connait par coeur et désire faire le même sport que lui, le kin-ball…

Le king quoi me direz vous ? Et bien comme toutes les personnes qui entendent pour la première fois le nom de ce sport taptoulesque vous rajoutez un « g » là où il n’y en a pas besoin, sauf si bien entendu vous parliez d’Elvis Presley (qui comme tout le monde le sait est toujours vivant et passe sont temps à la pêche avec John Lennon, Henry Salvador, Carlos, Britney Spears…) Il s’agit bien du kin-ball. Et la, vous me direz, pourquoi faire un nouveau sport avec une fin en « ball » alors qu’il y a déjà le football , le handball, le volley-ball, le korfball qui existent déjà et qui s’accapparent le marché des sports se finissant en ball depuis des années ? Et bien je n’en sais rien !

Revenons-en au principe du sport en lui-même. Ce sport a été créé au cours des année 1980 par un québécois qui trouvait que 2 équipes s’affrontant sur un terrain c’était déjà pas assez le bordel, il a décidé d’en rajouter une troisième. 3 équipes, sur le terrain, pas facile de s’y retrouver avec un petit ballon… C’est pourquoi le kin-ball se joue avec un ballon d’1.20 mètre de diamètre, ne pesant que 800 grammes… Mais pour mieux comprendre les spécificités de ce sport, je vous invite à regarder cette vidéo explicative…

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Je pense que maintenant le kin-ball est assez clair et que vous laisserez votre enfant pratiquer ce sport sans avoir à vous inquiéter. De plus, ce sport prône le fair-play, ainsi les contacts entre joueurs sont très rares, ce qui n’est pas le cas entre les joueurs et le ballon….

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Au fait, si vous vous demandez pourquoi votre enfant a envie de jouer au kin-ball, il vous dira sans doute qu’il n’en sait pas plus que ce qu’est un ch’ti dans « Bienvenue chez les Ch’ti« , mais comme il trouve ce sport taptoulesque, cela suffit à son bonheur…

Pour ceux qui voudraient en taptouler plus sur le kin-ball, rendez vous sur www.kin-ball.fr