Argyrose / argyrie / argyria : maladie de la peau bleue

Le grand schtroumpf avait-il également abusé de l’argent colloïdal ?Paul Karason a un vrai problème : sa peau est bleue… L’histoire de cet américain aurait pu être drôle si cette transformation en Grand Schtroumpf n’était pas dûe à une vraie maladie irréversible : l’argyrose (argyrie / argyria), la maladie de la peau bleue, qui résulte d’un contact prolongé avec des sels d’argent ou de leur ingestion…
L’argent colloïdal, ou colloïde d’argent, est, selon certains sites « naturopathe« , une « simple » suspension de particules d’argent microscopiques dans de l’eau ultra pure (par electrolyse) et est vendu comme un remède capable de tout guérir ; l’argent colloïdal fut utilisé par les médecins de manière intensive pendant près d’un demi-siècle jusqu’au début des années quarante (on avait alors déjà remarqué les possibles effets secondaires de la peau bleue) ; il tombe alors aux oubliettes, après l’invention des antibiotiques de synthèse (rappel : les antibiotiques, c’est pas systématique !).

L’argyrie se déclare progressivement …Celon certains, l’argent coloïdal serait capable de :

  • tuer la plupart des microbes qui assaillent l’humanité;
  • accélérer la cicatrisation des blessures et des brûlures;
  • soigner la peau et les allergies;
  • stimuler les défenses naturelles de l’organisme;
  • purifier l’eau.

Un bilan très prometteur, admettons-le … et c’est ce qu’à dû se dire de la même manière ce cher Paul Karason.

Car le problème vient bien de là ; l’argyria, argyrose ou argyrie parfois assimilée a une pseudo-cyanose, est bien une intoxication par l’argent qui se traduit par un dépôt de particules d’argent dans la peau, et la colorent en gris-bleu métallique, au départ sous forme diffuse. Le terme d’argyrie ne doit pas être confondu avec celui d’argyrisme qui correspond à l’ensemble des phénomènes toxiques dus à l’emploi prolongé de sels d’argent.

Prolongé ? C’est bien le cas, car Paul Karason utilise sa sollution d’argent colloïdal depuis 14 ans.


D’ailleurs cet homme de 57 ans à déclaré à la chaine CNN : « le changement a été tellement progressif que je n’ai rien remarqué« . La transition s’est donc faite en douceur jusqu’à ce qu’un ami qu’il n’avait pas vu depuis des mois lui dise: « Qu’est-ce que tu as fait ? T’as mangé un schtroumpf ? »

Et Karason ne pensait pas que cette nouvelle coloration était liée à l’absorption de cette fameuse solution d’argent colloïdal. Il était convaincu que tous ses soucis était apparus parce qu’il se massait le visage avec pour traiter ses problèmes de peau.
Sa compagne a révélé qu’elle avait été surprise au début mais qu’elle avait fini par ne plus y faire attention. « Les seules fois où j’y pense vraiment ou j’y fais attention, c’est quand nous sommes dans des lieux publics et que les gens commencent à le fixer« , déclare-t-elle à CNN.

Un homme bleu du désert © Florence Devouard Paul Karason avoue éviter depuis les endroits publics. Les gens étant semble-t-il plutôt hostiles et rustres en Oregon, Paul et sa compagne ont été contraint de déménager en Californie. On aurait pu lui conseiller d’immigrer plutôt en Belgique, au pays de Peyo… mais bon, vivre dans un champignon, c’est pas Byzance non plus. Une autre opportunité aurait été de rejoindre une des tribus des « hommes bleus« , des touaregs du désert saharien.

N’ayant pas consulté de médecin, il est prêt à vivre avec cette maladie toute sa vie (rappelons que de toutes manières, la maladie est irréversible). Comme il l’a expliqué à CNN, il espère juste que les autres l’accepteront désormais tel qu’il est : Bleu.

Et qu’est ce qui ce passe si Paul Karason tombe ? Il se fait un bleu ?

Donc alalala, … il faut pas croire tout et n’importe quoi, l’auto-médication ne doit en aucun cas se faire sur les prescriptions de quelques allumés, … la nathuropathie ou l’homéopatie nécessite avant tout une très bonne connaissance de son propre corps, et de ses caractéristiques. Les remèdes miracles n’existent pas encore (sauf peut-être le ginseng coréen, ou le formidable élixir du suédois)…

vehemInsoliteSantéargent colloïdal,argyria,argyrie,argyrose,homme bleu,maladie de peau,paul karson,peau bleue,schtroumpfArgyrose / argyrie / argyria : maladie de la peau bleue Paul Karason a un vrai problème : sa peau est bleue... L'histoire de cet américain aurait pu être drôle si cette transformation en Grand Schtroumpf n'était pas dûe à une vraie maladie irréversible : l'argyrose (argyrie / argyria), la maladie...Site d'informations décalées