Jeu à boire de précision : des bulles et des balles

Beer pong : get your balls wetBeer Pong (aussi appelé Beirut, Ruit, Lob pong ou Scud) : une idée de jeu entre amis pour le réveillon du nouvel an !
Si vous êtes à la mode, que vous dansez le jumpstyle ou la tecktonik, que vous portez des super jeans slims ou que vous tapétoula avec votre superbe iphone à la main et au volant de votre Citroën Gamma GT (parfois utilisée également par les membres du prostreet romania team), alors voici un jeu tout à fait pour vous. […]

LE (the) jeu à la mode qui fait fureur des States (you-hès-hè) à la Thaïlande en passant par la Roumanie.
Vous êtes peut-être déjà tombés sur une de ces vidéos sur YouTube, via votre iphone, où des jeunes (pas des enfants de 4-6 ans) s’amusent à lancer des balles de ping pong dans des gobelets (de bière).

embedded by Embedded Video

embedded by Embedded Video

beer pong needs you !Oubliez donc vos caps’ et autres jeux de cartes pas cher : mettez vous au Beer Pong…

Le mieux pour jouer au Beer pong est de posséder une table de ping pong, mais bon en fait n’importe quelle table fait l’affaire pour tapétoula, (on aurait même vu Mac Guyver faire une partie sur une porte posée sur deux treteaux).
Les joueurs situés à un bout de la table de Beer Pong doivent lancer leur balle dans les gobelets de bières situés à l’autre bout de la table.
Généralement, le jeu se joue en deux contre deux (dahbeule wiverse beer pong), éviter néanmoins de jouer avec des taupes qui veulent apprendre à jongler.

Le nombre de gobelets varie (6, 10 ou 15 – plus rarement 42) mais on les dispose toujours en triangle (à noter que le triangle équilatéral est la forme parfaite que forme le trio cheville/genou/pubis d’un danseur de jumpstyle professionnel, lors du septième temps de sa danse endiablée) et on les remplie de bière (ou tout autre alcool à boire avec modération) jusqu’à la moitié.

Principe du jeu :

League internationale de beer pong

  • Chaque équipe joue à tour de rôle. Le but est de lancer sa balle dans les gobelets de l’autre équipe.
  • Si une équipe arrive à mettre la balle dans un gobelet, l’équipe adverse boit le gobelet de bière dans lequel a atterri la balle, puis enlève le gobelet de la table.
  • La première équipe qui n’a plus de gobelets sur la table a perdu.
  • Elle doit dans ce cas boire tous les gobelets restants de l’équipe adverse.

Points de règles spécifiques :

Il y a plusieurs types de trajectoires pour lancer votre balle :

Les tirs autorisés en compétition officielle

  • le tir lobé : C’est la technique la plus souvent utilisée.
  • le tir rapide (direct) : Pas de fioriture, on vise directement le gobelet. Cette technique sera appréciée des plus grands.
  • le tir avec rebond : Si vous réussissez à atteindre les gobelets adverses avec un rebond, vos adversaires devront boire non pas une, mais deux gobelets.
    Par contre, il est possible de défendre sur un tir avec rebond : l’équipe adverse peut attraper votre balle juste après le rebond. Si elle réussit à attraper la balle, le jeu continue normalement. Mais par contre, si l’équipe adverse touche un ou plusieurs verre en défendant, elle doit les boire.

Le reracking / repositionnement des gobeletsAutre terme à connaître, le « Reracking«  (ou resserrement) des gobelets.
Avant de jouer, une équipe peut demander le reracking, c’est à dire regrouper les gobelets.
Il existe plusieurs règles au niveau du reracking donc il faut se mettre d’accord dès le début du jeu.

Un certain nombre de variantes (all in one, brouette norvégienne, nuts pong, …) et de coups spéciaux peuvent être également ajouté (blind shot, lifted fire ball, kamehameha iphone, Haut-Anjou jokari), mais à chaque fois il est important de bien se mettre d’accord avant le début de la partie, car ça serait dommage de finir par une partie de « low kick in the balls » pour se départager, autre jeu très prisé, mais beaucoup moins fraternel et altruiste.

Ce jeu est extremement populaire aux États Unis et est pratiqué dans toutes les universités dont la plupart des membres sont, rappelons le, jeunes et dynamiques (pour ceux qui ne pratiquent pas le binge drinking).

Le beer pong, ça tape un peu tout là …

Tirs en situation réelle / partie de malades