Une photo de Jean Marie Rausch, le roi de la bouletteC’est mardi 12 février 2008 au soir, qu’une phrase assassine a été lancée par Jean Marie Rausch, le maire (divers droite) de Metz en Moselle.

Alors qu’il se trouvait dans un café « Au Rendez-vous des amis« , le maire a été interpellé par un commerçant las de se faire verbaliser devant son propre magasin par la police municipale. Le maire de Metz, quasi octogénaire (78 exactement), lui a simplement répondu : »
J’ai demandé aux policiers d’être moins sévères avec les commerçants qui travaillent au centre-ville. Mais vous savez, ce ne sont pas des diplômés des grandes écoles, ils ne comprennent pas toujours facilement. »

L’oeuvre de Max Ernst “au rendez vous des amis”En pleine campagne et dans son 7ème mandat, cette phrase de Jean-Marie Rausch rapportée dès le lendemain dans le Républicain lorrain a forcement créé un ras de marée de contestations chez les policiers.
Ainsi le lendemain matin, dès 8 heure, des policiers ont tenté d’entrer en vain dans le bureau du maire pour lui demander des explications.

Les policiers ne vont pas en rester là

Le maire a bien sûr rapidement présenté ses plus plates excuses à l’ensemble de la profession, mais les syndicats de policiers ne comptent bien évidemment pas en rester là. Histoire à suivre …

En tout cas Jean Marie Rausch prend des risques et aime vivre dangereusement… mais attention à la police quand même, d’autres se sont fait taper tout là pour moins que ça!

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt