Corrida : tradition barbare ?

CorridaA l’heure où l’avenir de la corrida semble incertain, le gouvernement de Nicolas Sarkozy (qui a d’ailleurs assisté à une corrida à Séville en compagnie de Simon Casas, le directeur des arènes de Nîmes en juin 2006, ) a décidé de créer un groupe de travail sur le sujet « épineux » de la corrida en France. Ce groupe comprend bien évidemment des anti et des pro-corrida, le but étant d’interdire la corrida aux jeunes de moins de 16 ans (ceci comprend donc les enfants de 4-6 ans) afin de leur éviter notamment de réaliser des vidéos à partir de leur iphone débloqué probablement acheté à prix discount. Cette annonce faite le 17 janvier dernier, par Cédric Goubet, Chef de Cabinet du Président de la République, a déjà fait couler beaucoup d’encre, et on sait déjà que la corrida est en passe de disparaître car au moins 75 % des francais sont contre ce genre de pratiques de tortures gratuites.

Tout d’abord, certains pro-corrida affirment que c’est une gloire pour l’animal de ne pas mourir à l’abattoir mais dans l’arène. On peut tout de même émettre l’hypothèse qu’il aurait préféré rester tranquillement dans son champ à brouter de l’herbe (jah rastafari). Du moins, à l’abattoir personne ne s’amuse à lui mettre des coups de couteaux, de lances et d’épées pendant un quart d’heure avant de le tuer (sauf peut être pour ramollir la viande ou faire du steack tartare « à vif »).

Beaucoup de pro-corrida se plaignent du peu d’aficionados (spécialistes) dans le gradin et disent que 80% du public n’y connaît rien et se trouve simplement là par voyeurisme. Mais il faut rappeler que ce sont ces mêmes voyeurs « incultes » qui financent cette barbarie.

Ensuite, ces mêmes pro-corrida avancent l’idée que le taureau ne souffre pas ou très peu. A ceci, Christophe Guitton , vétérinaire et docteur en sciences, répond: « Dire que le taureau ne souffre pas, c’est remettre en cause toutes les bases physiologiques et tous les travaux de la neurobiologie moderne. Et sans parler de l’aspect psychologique, avec l’affolement délibéré de l’animal… « . Les toréadors, à n’en point douter, doivent avoir élaboré en secret une théorie bien plus pertinentes sur le système nerveux archaïque des taureaux ! (mollusque de la classe des gasteropodes comme chacun sait).

CorridaPar ailleurs, certaines personnes pro-corrida pourront vous dire que l’on ne fait subir aucun traitement particulier au taureau avant la corrida pour que les deux rivaux luttent à armes égales (en effet un toréador à une chance sur deux de mourir comme le taureau … la blague!). Mais il faut savoir que le taureau est souvent « afeitado« , c’est à dire que le bout de ses cornes a été scié et refait en résine pour qu’elles soient moins coupantes. De ce fait, le taureau n’arrive plus bien à se localiser dans l’espace (comme lorsque l’on coupe les moustaches d’un chat) le rendant moins précis. Il a de même été prouvé que certains taureaux étaient atteints de maladies légèrement invalidantes, voir même sous sédatifs ou autres substances illicites (jah bless!), les rendant ainsi beaucoup moins efficaces. A cela s’ajoute le fait que lorsque le torero est touché il y a tous les autres participants qui vont dans l’arène afin de détourner l’attention du taureau. Dans le sens inverse, il ne me semble pas avoir vu des taureaux courir en tutu avec des t-short TCK et une New Era pour détourner l’attention du toréador.

De plus, (bien que cela soit rare) il est déjà arrivé que le cheval du picador reçoive un coup fatal. Le spectacle peut être alors assez atroce, notamment quand le ventre de l’animal est ouvert et qu’il a la moitié des ses tripes outside (c’est déjà arrivé mais les pro-corrida affirment que cela non plus ne traumatiserait pas un enfant de 4-6 ans).

Enfin, l’argument principal avancé en général est qu’il s’agit d’une tradition et qu’ainsi elle ne doit pas disparaître. Imaginons une tradition qui consisterait à balancer des chèvres vivantes du haut d’une église… devrait-on la garder sous prétexte qu’il s’agit d’une tradition ?? Et bien il faut croire que non (heureusement!) car cette pratique existait bel et bien , et se déroulait en Espagne tous les ans à Manganeses de la Polvorosamais. Elle a été stoppée grâce à l’action de sociétés protectrices des animaux en 2000… ce qui prouve bien que toutes les traditions ne sont pas bonnes à conserver!

Rappel sur le déroulement d’une corrida :
Avant la lidia (le combat) il y a le paseo (ça ça va, c’est pas trop violent) : il s’agit d’une sorte de défilé des participants de la corrida, le tout très bien préparé et hiérarchisé.

La lidia (Le combat)

Les différents outils de tortures

Premier tercio : le tercio de pique
Les peones effectuent des passes de capote (pièce de toile généralement de couleur lie de vin à l’extérieur et jaune à l’intérieur)

Ensuite vient le picador sur son cheval, il vient tester la « bravoure » du taureau à l’aide de sa pique, une sorte de lance qu’il va planter à plusieurs reprises dans le dos du taureau.

Deuxième tercio : le tercio de banderilles
Là c’est aux peones de s’attaquer au taureau en plantant les banderilles (une pointe comme celle d’un harpon)(cf. photo article numero 2)

Troisième tercio : le tercio de mise à mort

  • L’estocade

Le matador, après avoir fait quelques passes avec une capote spéciale (La muleta qui, à la différence de la capote, est rouge car elle annonce la mort du taureau), procède à l’estocade avec l’épée.

  • Le descabello

Si le taureau ne tombe pas, le matador doit alors descabellar, c’est à dire qu’il plante une épée spéciale, le verdugo (cf. photo article numero 3), entre la base du crâne et le début de la colonne vertébrale.

  • La puntilla

Enfin si le taureau n’est toujours pas mort un des peones (le puntillero) donne le coup de grâce à l’aide d’une puntilla, poignard à lame courte et large (cf. photo article numero 5), qu’il plante entre la base du crâne et le début de la colonne vertébrale, afin de détruire le cervelet et le début de la moelle épinière.

Une petite vidéo pour avoir un aperçu des attrocités que subit un taureau durant la corrida.

embedded by Embedded Video

YouTube Direktcorrida 7 tentatives pour tuer le taureau

Pétition anti-corrida

Si, comme la rédactrion de taptoula vous trouvez que la corrida ne tape pas du tout tout la, vous pouvez aller signer une pétition en cliquant sur le lien suivant, sinon n’hesitez pas à laisser un commentaire pour donner votre point de vue.

http://www.petition-anticorrida.org/

Comme sur taptoula on a le sens de l’humour, et qu’on aime pas finir sur une note tragique voici une petite funny vidéo :

embedded by Embedded Video

YouTube Direktcorrida stiptease