Toot tone / I-Toot, let’s the music play

Le Toot-Tone, une invention du docteur RobertQui n’a jamais dû faire face à un désagrément gastrique nauséeux, un ballonement méthanier, un dégazage intempestif ou une irrésistible envie de lacher une caisse lors d’un rendez-vous amoureux, lors d’une réception chez l’ambassadeur ou en présence de personnes de haut rang ?

Le toot tone est un petit accessoire qui se propose donc de vous sauver la mise en faisant passer ces petites flatulences ingrates en une formidable occasion de passer pour un homme important toujours très demandé…

Le principe ?

Avant l’invention du Toot-Tone, les réunions pouvaient être insoutenablesAprès le positionnement de ce petit gadget bourré d’électronique, votre pet se transforme en une petite sonnerie imitant le bruit d’un iphone (by Apple) ou d’un p-per (by Chocolate) … astucieux non ?

Ensuite, … la sonnerie déclenchée, rien ne vous empêche de vous éclipser pour vous lacher un peu plus, ou de faire semblant de laisser sonner votre « portable hightech » prétextant que votre interlocuteur est plus important que ces umportuns.

Une petite vidéo vallant mieux qu’un long discours, observez donc en image l’ingéniosité de ce gadget digne d’un prix au concours Lépine (deshwall) :

Le produit :

Toot Tone contre la parroie rectale … well done !!Le Toot tone se présente sous l’aspect d’un suppositoire (forme galénique solide) métalique et s’introduit dans le rectum, par l’anus. Mais contrairement au suppositoire, le Toot Tone ne fond pas dans le rectum.

Positionné contre la muqueuse rectale, il va, lorsque celui se présente, capter le gaz indélicat et utiliser sa pression intrinsèque pour la transformer en une délicieuse mélodie, générée par un microprocesseur biotechnologique à base de nano-bactéries (similaire à un phytoplancton sténophage : coprophage ou saprophage) vivant dans un éco-système anaérobie, fondé sur l’assimilation du souffre (présent dans le sulfure d’hydrogène – H2SO4) et du carbone  (présent dans le méthane – CH4).

Cet harmonieux équilibre écologique permet donc de conserver tout au long de la journée le Toot Tone au fond de son anus, sans risque. Pendant la nuit, avant de couler un bronze, ou lors de soirées pétomanes, on peut ranger son Toot-tone dans l’étui approprié, les nanobactéries se placent alors en diapause, prêtent à réagir dès le retour de la digestion du cassoulet de papa ou des mogettes de maman.

Couplé à une technologie de pointe, nous avons donc là, enfin la solution implacable à nos petits soucis foireux.

Prototype experimental - heureusement, la miniaturisation a fait d’ENORMES progrèsDes versions haut de gammes (Toot-Tone DTC42), possèdent également des agents d’adsorption (Charbon actif), ainsi qu’un système de catalyse (Cristaux de zéolithes) et de filtration (Osmose inversée) afin de permettre un traitement complémentaire des odeurs (H2SO4).

Une version améliorée, le Toot-Tone DTC69 devraient également sortir dans les prochaines semaines, pour les personnes les plus exigeantes. Surnommé « Thrilling Toot Tone » (toot tone vibrant), il est équipé d’un générateur de vibration permettant la stimulation intensive de la prostate, procurant ainsi – chez les hommes – une sensation de bien être anti-cancéreuse (le massage localisé permetrait de faire diminuer le risque de cancer de la prostate selon certaines personnes).

Précaution d’utilisation

Suivez simplement le guide …Le Toot-Tone, comme le suppositoire, doit être administré dans un rectum vide, sous peine de risquer d’être expulsé prématurément lors de la défécation.
Il est donc recommandé que l’utilisateur aille à la selle avant l’utilisation du Toot-Tone, et l’utilisation du gadget en période de Gastro-Entérite est déconseillée.
Attention également, un Toot-Tone souillé, peu parfois provoquer des rectites.

Beaucoup de personnes, et en particulier les enfants de 4-6 ans, pensent qu’il faut introduire le Toot-Tone, qui a la forme d’un obus, par la partie pointue.
Pourtant, et contre-intuitivement, cette façon de procéder est fausse, donc alala. Le Toot-Tone doit être introduit par l’extrémité plate en premier et la partie pointue vers l’extérieur. De cette manière, le Toot-Tone reste juste en dessus du canal anal, sa position optimale pour un son parfait, et il n’est pas poussé par les contractions naturelles de l’intestin ou du sphincter.

Alors ?

Maintenant grâce au Too-Tone, on peu donc se lacher sur le brocolis, la soupe à l’oignon, la purée de topinambour, la grâlée de mogettes ou la choucroute au cassoulet, … tout en pouvant passer pour un business man busy-busy ou une star surbookée.

Donc bon, le toot-tone, ça tape tout là !

vehemHigh TechSavoir vivreballonement,cul,flatulence,gadget,hightech,iphone,mogettes,pet,suppositoire,Tone,Toot,Toot-toneToot tone / I-Toot, let's the music play Qui n'a jamais dû faire face à un désagrément gastrique nauséeux, un ballonement méthanier, un dégazage intempestif ou une irrésistible envie de lacher une caisse lors d'un rendez-vous amoureux, lors d'une réception chez l'ambassadeur ou en présence de personnes de haut rang...Site d'informations décalées