La mondialisation financière montre les limites de sa philosophie amorale (voire immorale)

Bob Doyle, une légende de l’insoumissionVivons nous en ce moment même, le crépuscule des dieux (de la finance) ? …

Le Grand Soir, ce mot revient de plus en plus souvent dans les conversations, et même les médias publiques et privés commencent à évoquer ce « Grand Soir » … Mais quel est donc cet événement, ce concept, cette idée du Grand Soir ?

Taptoula, avant-gardiste, précurseur et prophétique vous explique ce qu’est le Grand Soir, et vous éclairera dans la nuit noire qui y succèdera…

Le Grand Soir, un concept ?

Concrètement, cette notion de « Grand Soir » définit une rupture révolutionnaire, un instant où tout deviendrait possible.

No Pasaran, un slogan anti-franco qui est devenu symbole d’un réseau libertaire françaisLe concept du Grand Soir est partagé aussi bien par des anarchistes que par des communistes marxistes ou des alter-mondialistes et autres anti-capitalistes. Ce Grand Soir, révolution sociale et morale (mais pas nécessairement armée, ni basée sur l’action directe), permettrait l’anéantissement du pouvoir précédent (la loi du marché) et l’instauration d’une société nouvelle.

Cette notion est d’ailleurs utilisée par la plupart des organisations révolutionnaires pour fédérer, mobiliser et galvaniser leurs troupes.
L’histoire de France comporte un exemple assez marquant, où le Grand Soir était devenu pour un temps, réalité.

Une unité pour construire un ordre nouveauCet événement marquant, où des civils renversèrent le pouvoir en place pour décréter une autogestion complète, égalitaire, libertaire et utopique c’est déroulé à la fin du 19ème siècle et on le connait sous le nom de « la commune de Paris » ; cet événement nécessitera un article taptoulesque à lui tout seul… mais cette idée où à la fin du XIXe siècle, les ouvriers, révoltés par des conditions de vie souvent misérables et par l’exploitation dont ils sont victimes, rêvent d’un Grand Soir ou d’une révolution est réellement emblématique, et pourrait se réproduire prochainement, vu le climat social ambiant.

C’est lors de la Commune de Paris, que des ouvriers imaginent un monde meilleur où ils seraient mieux traités, mieux considérés. Des chansons, des dessins, des journaux portent leurs espérances et c’est d’ailleurs durant ces événements que verra le jour le tube interplanétaire « L’Internationale » d’Eugène Pottier en juin 1871, bien plus connu, à juste titre, ou pas, que des tubes commes « J’oublierais Jamais« , « J’habites dans le Beat » ou « Si tu reviens j’annule tout« .

Les paroles de cet hymne humaniste portent d’ailleurs profondément la notion du Grand Soir et des lendemains qui chantent, comme en atteste le premier couplet de ce poème chanté :

International sera le genre humain… un jour de Grand SoirDebout ! les damnés de la terre
Debout ! les forçats de la faim
La raison tonne en son cratère :
C’est l’éruption de la fin
Du passé faisons table rase
Foule esclave, debout ! debout !
Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout !

C’est la lutte finale
Groupons nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.

Bref, … des paroles qui remuent les tripes et donne envie d’un Grand Soir qui Taptoula.

Alors… Dans une mondialisation libérale outrancière, les événements récents sur les marchés financiers, le krach boursier  (dont l’affaire Jérôme Kerviel descinait les premisces), et la crise économique et sociale qui se profile sont peut être le signe du crépuscule d’une époque du tout financier, précédent une nuit de doutes et de luttes…

Le Grand Soir arrive ?

Dans ces conditions, l’espoir d’un monde nouveau qui en résultera, plus juste, plus humain, plus philantrope, plus marrant et plus taptoulesque nous pousse à y croire.

Taptoula, nous voilà !

http://www.taptoula.com/wp-content/uploads/2008/10/no_pasaran.jpghttp://www.taptoula.com/wp-content/uploads/2008/10/no_pasaran-150x150.jpgvehemHistoirePolitiquealter-mondialistes,anarchie,fracture sociale,grand soir,krach boursier,révolutionLa mondialisation financière montre les limites de sa philosophie amorale (voire immorale) Vivons nous en ce moment même, le crépuscule des dieux (de la finance) ? ... Le Grand Soir, ce mot revient de plus en plus souvent dans les conversations, et même les médias publiques et privés commencent à évoquer...Site d'informations décalées