Axis of Justice !Rage Against the Machine, groupe emblématique de la fusion hip hop-métal contestataire des années 90, fait à nouveau parler de lui.

Une reformation en pleine période d’élections américaines, et la création avec des membres de System of a Down de « Axis of Justice », une organisation militante pour lutter pour la justice sociale.

Fight the war, fuck the norm !

RATMDans les années 90, RATM s’est imposé comme un groupe essentiel, débitant une fusion hip hop-métal acérée, dont les paroles dénonçaient les méfaits du capitalisme et de la politique en général (on se souvient notamment du célèbre « Fuck you I won’t do what you tell me !« ). Le chanteur Zack De La Rocha, le guitariste Tom Morello, le bassiste Tim Commerford et le batteur Brad Wilk ont été parmi les premiers à mélanger ainsi les styles, et ont influencé de nombreux groupes, dont on retiendra notamment System of a Down.

Michael MooreEn illustration : le clip de « Sleep Now in the Fire« , dont le tournage à l’arrache par Michael Moore a réussi à mettre un sacré dawa à la Bourse de Wall Street ! Michael Moore (réalisateur de « The Big One », « Bowling for Columbine », « Farenheit 911 », …) avait d’ailleurs aussi réalisé le clip de la chanson « Boom » de System of a Down, qui consistait en un patchwork des nombreuses manifestations contre la guerre en Irak et la politique de Georges W. Bush.

 

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Le groupe avait splitté en 2000, à l’aube des élections, pendant lesquelles ils ont soutenu le candidat écolo Ralph Nader, affirmant qu’il n’y avait aucune différence entre le démocrate Al Gore et le républicain George W. Bush. Après le split, T. Morello, T. Commerford et B. Wilk avaient formé Audioslave, avec le chanteur Chris Cornell (ex-Soundgarden).

« Axis of Justice », pour un monde plus juste

C’est donc dans un contexte de nouvelles élections américaines que RATM choisit de se reformer pour une tournée internationale, qui passera d’ailleurs par la France : le concert est programmé au 4 juin à Paris Bercy, soldout en 1 heure, mais il reste des places sur e-Bay à des prix top discount 😉

Serj Tankan et Tom MorelloEt cette fois leur engagement va encore au-delà de par le passé : le guitariste Tom Morello s’associe à Serj Tankan, chanteur de System of a Down, pour donner une prolongation concrète à leur engagement social et politique : ils fondent « Axis of Justice« , une organisation à but non lucratif militante. Le nom « Axis of Justice » (axe de la Justice) fait écho aux expressions de Georges W. Bush : « Axis of Terror » (axe de la Terreur), « Axis of Evil » (axe du Mal).

S’articulant autour de concerts et d’une émission de radio, l’association veut rassembler musiciens, amateurs de musique et politiciens afin de lutter pour la justice sociale.

Le site de l’organisation propose une quantité impressionnante d’infos sur des évènements d’actualité, concernant les élections aux USA mais aussi sur le reste du monde. On y trouve aussi des références de livres et de musique contestataires, on peut y écouter la radio, etc.

Axis of Justice !Le disque « Axis of Justice : concert Series Volume 1 » est aussi sorti, pour apporter des fonds à l’association : il s’agit d’une compilation de groupes enervés de tous styles (parmi lesquels Chris Cornell, Jurassic 5, Flea des Red Hot Chili Peppers, plusieurs membres de System Of A Down et Rage Against The Machine).

Ce n’est pas la première fois que des musiciens prennent parti et mettent leurs forces en commun pour servir de nobles causes (on pense notamment au Live aid des années 80, ou plus récemment aux Beastie Boys qui ont organisé le festival Freedom Tibetan Concert pour la libération du Tibet), mais c’est la première fois qu’un tel évènement prend une ampleur aussi grande, notamment grâce à Internet qui permet de toucher beaucoup plus de monde, et qui prend des aspects de communauté internationale. Et si ça, ça tape pas tout là…

http://www.axisofjustice.org/