Gaz de schiste et bière artisanale : incompatibilité !

Bière et brasserie : aux sources de la civilisationTout bièrophile ou buveur averti (mettons de côté les adeptes du binge drinking) sait que le composant principal de la bière est l’eau. Mélange de cérérales (maltées et crues : orge, blé, avoine, …), de houblon (et autres aromatiques), de levure et d’eau, la bière est particulièrement sensible à la qualité de l’eau et ne supporte donc aucun polluant chimique (les polluants biologiques pouvant en partie être éliminés par le processus de brassage).

Fracturation Hydraulique et Gaz de schiste = pollution de l’eau

Partant de ce constat, et du besoin d’avoir le contrôle sur ses matières premières pour produire une bière de qualité, le créateur de la Brooklyn Brewery de New York met en garde la population contre l’exploitation des gaz de schiste.
En effet, comme la plupart des brasseries artisanales, ce brasseur utilise une eau non filtrée, directement en provenance du réseau de la ville (rare sont les brasseurs qui utilisent ou ont accès à une source d’eau potable naturelle).

« Il nous faut une eau de bonne qualité pour faire de la bière »

Dans cette vidéo, Steve Hindy, le brasseur engagé, veut faire passer son message :

Bière artisanale = résistance à la fracturation hydrauliqueHors, le projet de loi visant à interdire la technique de fracturation hydraulique débattu au parlement de l’Etat s’avère trop lâche pour garantir que l’eau potable ne soit pas souillée des polluants liés à l’exploitation des gaz de schiste. Pour rappel, l’exploitation de ce nouvel « or noir », des hydrocarbures piégés dans les roches, a plus de 2000 mètres sous le niveau de la mer, nécessite l’injection d’eau à haute pression (accompagnée de divers additifs polluants) pour procéder à la fracturation hydraulique des roches emprisonant le dit gaz de schiste. Ces divers polluants (benzene, methanol, glycol, …) s’infiltrent ensuite, sans aucun contrôle, dans les nappes phréatiques et autres sources d’eau, les souillants une bonne fois pour toute.

« Don’t frack our beer ! »

Buveurs de bière de tous pays, mobilisez vous, faites connaître votre envie de voir la fracturation hydraulique et l’exploitation des gaz de schiste INTERDITE !! Signez la pétition !

Consommons moins, mais consommons mieux !!

http://www.taptoula.com/wp-content/uploads/2012/05/biere-brasserie.jpghttp://www.taptoula.com/wp-content/uploads/2012/05/biere-brasserie-150x150.jpgvehemBière - brasserieÉcologieBière - brasserie,brasserie,gaz,hydrocarbure,pollutionGaz de schiste et bière artisanale : incompatibilité ! Tout bièrophile ou buveur averti (mettons de côté les adeptes du binge drinking) sait que le composant principal de la bière est l'eau. Mélange de cérérales (maltées et crues : orge, blé, avoine, ...), de houblon (et autres aromatiques), de levure...Site d'informations décalées