Pour les fêtes : bouffez le fion de votre pâtissier

Des beaux petits fions, cul à culPour ceux qui apprécient le charme insolent de la Vendée (et des vendéens) et qui ne connaissent pas encore cette spécialité locale qui fait le bonheur des petits et des gros tout comme la caillebote, la fressure, la graillée, la mogette, le jambon de Vendée ou la fameuse brioche vendéenne, taptoula va donc vous initier pour découvrir les secrets du fion vendéen…

Spécialité maraîchine : il est comment votre fion ?

Mgr De Villiers, bien content d'être dans le pays du fionLe fion est avant tout une spécialité de l’ouest de la Vendée : la taptoulesque région maraîchine. Située aux alentours de Challans, de l’île d’Yeu et du bord de notre belle côte Vendéenne, c’est une région de marais balayée par les vents salés et la vie y était particulièrement dure (certains anciens se chauffaient à la bouse de vache, le bousat).
Le fion vendéen ou flan maraîchin, est une pâtisserie qui était traditionnellement préparé pour Pâques par les femmes de marins.

De plus, contrairement à ce qu’on pourrait penser, un bon fion n’est pas meilleur chaud et fumant, et on le déguste volontiers bien froid. En fait, pour couper court à vos esprits mal placé, en patois maraichin il signifie tout simplement flan. Ne le confondez toutefois pas avec le Fillon Sarthois (espèce de brioche insipide et hypocalorique).

Tout est dans le fion : la recette traditionnelle

Le fion doit être crémeuxPour faire simple, un bon fion est composé d’une préparation à base d’oeufs au lait (la fiounée ou fiounaï) parfumée selon les goûts à la vanille et/ou à la fleur d’oranger, et parfois aussi à la cannelle, cuite sur une pâte.
La recette originale était cuisinée à partir d’une sorte de pâte à pain cuite dans une marmite d’eau (échaudée) la veille, égouttée, séchée puis précuite et recouverte par la fiounée.

On trouve encore cette préparation à l’ancienne sur les marchés ou dans certaines boulangeries-pâtisseries de la région vendéenne, et de Nantes à Montaigu (la digue, la digue) mais aujourd’hui, on utilise plus généralement une pâte sablée (ou brisée plus rarement).

Recette facile de fion

Ingrédients pour la fiounaï :
1 litre de lait
6 œufs
200g de sucre
1 paquet de sucre vanillé
une pincée de cannelle

  1. Préparez et faites précuire une pâte brisée (comme pour une tarte).
  2. Préparez la fiounaï : Battez les oeufs en omelette, versez dessus le lait chaud tout en battant, le sucre, puis ajoutez la cannelle et le sucre vanillé. Versez sur la pâte précuite puis enfournez à 150 degrés pendant environ 1heure. Le fion doit-être ferme (figé).
  3. Servir froid !

Pour les amateurs de sensation forte, en bonus, une vidéo de fion :

embedded by Embedded Video

Et voilà donc, une bonne recette qui vous à fait explorer le fion en long en large et en travers (pas celui des petites culottes souillées), et si vous avez l’occasion de demander à une boulangère comment est son fion, goûtez-le : ça détend !