Ras-le-bol des automobilistes face au racket organisé des pouvoirs publics

Avertissement devant les radars fixes automatiquesEn France, depuis 2003, une directive gouvernementale (directive Sarkozy) dans le cadre de la sécurité routière, généralise les radars automatiques. Aujourd’hui c’est encore près de 500 radars fixes automatiques qui sont mis en place chaque année, prévus dans un plan quinquénal (2500 sur 5 ans). Des radars fixes et mobiles de plus en plus perfectionnés, de plus en plus sophistiqués, capables de contrôler plusieurs voies ou de détecter les contours d’un véhicule (limitation de vitesse des poids-lourds). Malgré tout, la résistance s’organise…

Fonctionnement des radars fixes

Avant toutes choses, rappelons brièvement le fonctionnement de cet outil de contrôle de la vitesse des usagers de la route : le cinémomètre, plus connu sous le nom de radar (fixe et mobile) couplé à un dispositif de prise de vue permet de sanctionner automatiquement les infractions d’excès de vitesse.

Principe de fonctionnement des radars automatiquesLe cinémomètre mesure la vitesse instantanée des véhicules par application de l’effet Doppler dans le domaine des micro-ondes : on mesure le décalage de fréquence d’une onde acoustique (Philippe Lalanne VS Joe la Mouk par exemple) ou électromagnétique entre la mesure à l’émission et la mesure à la réception lorsque la distance entre l’émetteur et le récepteur varie au cours du temps (véhicule en mouvement dans ce cas, Flurk, Brouette, Trotinette, etc…).

La premire génération de radar fixeLe dispositif de prise de vue permet quand à lui de réaliser la prise de deux photos du véhicule en infraction, détecté par le cinémomètre auquel il est couplé, d’adjoindre à ces prises de vues les données réglementaires (vitesse mesurée, date et heure de la mesure) et d’autres données (numéro de la vue, références du lieu, identification de l’unité qui opère le contrôle, commentaire facultatif).

Radar fixe deuxième générationCouplé à la caméra numérique haute résolution (Allied Vision, etc.), un flash illumine le véhicule, garantissant un éclairage correct de la plaque d’immatriculation et deux photographies sont prises à quelques millisecondes d’intervalle. Le système français est le SVR 2000 fabriqué par la société Positive (rachetée par Sagem).

Les appareils de première et deuxième génération sont des Mesta 210 fabriqués par la société SAGEM et leur portée est de 50 mètres.

Radar 3ème générationDans sa dernière version, le Mesta 210C est encore plus compact et permet également de mesurer la distance des véhicules et donc de déterminer quel véhicule parmi plusieurs commet l’infraction. Cette prouesse est due à l’utilisation de la technologie bi-Doppler mise au point par Sagem.

Le radar mobile Mesta 1000, dit le hibouCeci a permis la mise en œuvre du radar automatique Mesta 1000 transportable sur trépied (surnommé le hibou) qui dispose des mêmes performances que les cabines automatiques dans une version complètement mobile pilotée et réglable à distance par l’opérateur (liaison WIFI) – là, on fait du chiffre !

Le ministère de l’Intérieur prévoit également la mise en œuvre de radars comme le Mesta 3000 capable de détecter et sanctionner les franchissements de feux rouges, des radars qui s’adaptent aux conditions climatiques (vitesse limitée par temps de pluie) ainsi qu’une nouvelle génération de radars, capables de détecter la forme du véhicule, permettant ainsi de sanctionner les véhicules qui possèdent des restrictions des limites de vitesses (poids-lourds/camions essentiellement).

Un radar poubelle - bien caché !Fait certain, en 2009, une dizaine de tunnels seront équipés de radars qui sanctionneront le non-respect des distances de sécurité.

Malgré tout, même si ces radars sont de plus en plus précis, une tolérance est appliquée lors du contrôle (marge d’erreur tolérée par rapport au radar + compteur de vitesse du véhicule).

Sur le procès verbal, figurent donc trois vitesses : la vitesse autorisée ; la vitesse enregistrée ; la vitesse retenue après application de la marge d’erreur.

Cette marge d’erreur est actuellement de 5 km/h jusqu’à 100 km/h, et 5 % au-delà pour un radar fixe ; 10 km/h jusqu’à 100 km/h, et 10 % au-delà pour un radar embarqué dans un véhicule mobile :

Radar mobile (embarqué dans véhicule mobile)

Vitesse limite Tolérance PV à partir de
50 km/h 10 km/h 61 km/h
60 km/h 10 km/h 71 km/h
70 km/h 10 km/h 81 km/h
80 km/h 10 km/h 91 km/h
90 km/h 10 km/h 101 km/h
100 km/h 10 km/h 111 km/h
110 km/h 11 km/h 122 km/h
120 km/h 12 km/h 133 km/h
130 km/h 13 km/h 144 km/h

Radar fixe

Vitesse limite Tolérance PV à partir de
50 km/h 5 km/h 56 km/h
60 km/h 5 km/h 66 km/h
70 km/h 5 km/h 76 km/h
80 km/h 5 km/h 86 km/h
90 km/h 5 km/h 96 km/h
100 km/h 6 km/h 107 km/h
110 km/h 6 km/h 117 km/h
120 km/h 7 km/h 128 km/h
130 km/h 7 km/h 138 km/h

Carte des radars fixes

Carte des radars fixes automatiquesLes radars fixes automatiques se retrouvent désormais un peu partout, … soit vous posséder un GPS dans votre véhicule, préalablement chargé des dernières mises à jour des cartes de radars fixes, sinon, pour vous donner une idée, prenez n’importe quelle carte routière, ajoutez une punaise tous les 10km sur la plupart des axes routiers (et bien plus en agglomération), et vous avez grosso-merdo votre propre carte de France des radars automatiques (marche également pour les Mac Donald) : ça fout les boules non ? …

Mais alors, cher taptoula, qu’est ce que je deviens moi ?

Ne t’inquiètes pas cher lecteur, taptoula veille sur toi comme sur un petit fake baby, et va t’indiquer quelques trucs et astuces pour éviter que ta boîte aux lettres ne croule sous les PV encore plus que sous les publicités des supermarchés, les bons d’achats pour les catalogues de lingerie (petites culottes), sextoys et autres publicités pour ravalement de façades.

Comment donc éviter les contrôles radars intempestifs et les sanctions qui s’en suivent ?

Taptoula vous propose de découvrir quelques astuces pour éviter les amendes dues aux contrôles radars intempestifs :

  • Première possibilité : respecter scrupuleusement les limitations de vitesse ; cette méthode permet en outre de diminuer la consommation de carburant de votre véhicule (ainsi que les rejets de CO2 et autres gaz polluants), mais également une économie des pneumatiques et organes de freinages (si la conduite est raisonnée) et une diminution des risques d’accidents dus à une perte de contrôle de véhicule ou le non respects des distances de sécurité ; bon pour les gens consciencieux.
  • Deuxième possibilité : Le GPS et les détecteurs anti-radars ; cette méthode va vous informer (pour peu que vous ayez téléchargé la carte des radars fixes et lieux sensibles de contrôles sur votre GPS, ou que vous soyez muni d’un détecteur de radar/boitier anti-radar) des lieux habituels de contrôles routiers ; bon pour les fraudeurs individualistes et friqués
  • Des attentats répétés sur les radars fixes automatiquesTroisième possibilité : l’autostop ou les transports en communs ; outre être un moyen économique et écologique, ces méthodes sont également un bon moyen pour rencontrer des personnes en dehors du monde virtuel (c’est ouf non ??!!), au pire ce sera votre chauffeur qui se prendra une prune, mais on s’en branle il avait qu’a faire gaffe plutôt que de rire à vos blagues pourries ; bon pour les écolos fauchés ou convaincus (les pires!)
  • Quatrième possibilité : rester chez soi ; là, on gagne sur tous les plans, pas de risques de contravention (sauf si pendant se temps on télécharge des musiques ou films illégalement en mp3 DivX emule bittorrent, alors qu’il existe des plateformes de téléchargement gratuite et légale, ou bien si l’on est accroc aux films pédophiles avec des animaux (2guys1horse / 2boys1elephant / 2girls1lobster …)), pas de risque d’accidents (quoiqu’on est jamais à l’abri d’une chute de réacteur sur l’habitation), pas de pollution (surtout si l’on branche son dell bambou sur des cellules photo-voltaïques, ou mieux, une éolienne) mais par contre le monde que l’on visite restera en grande partie virtuel, et le risque d’AVC pour cause de manque d’exercice et d’alimentation déplorable vous guette ; bon pour les no-life timides
  • Cinquième possibilité : l’attentat et le vandalisme des radars fixes ; cette méthode est non seulement un exutoire permettant d’exprimer sa haine des pouvoirs publics (sale voyou ! va t’en prendre ta carte « chasseur en colère » pendant que tu y es) et fera causer les automobilistes passant par là ; bon pour les révoltés qui se trompent de cause ou les poujadistes

Un groupe de rigolos a ouvert une sixième voie : l’attentat terroriste pacifique, citoyen et clownesque : la mise en boîte dudit radar, comme on peut le voir en situation sur ces clichés d’une rare drôlitude :

Un bon moyen pour immobiliser les radars de 3ème génération Aha - la bonne blague !

Les erreurs des radars fixes

Ces radars automatiques à prise de vue étant entièrement automatisés, certaines erreurs célèbres se sont ainsi produites, morceaux choisis :

  • Le 14 mai 1999 au Pays-Bas, un homme-papillon aurait été flashé à 64 km/h.
  • Les erreurs de contrôles sont rares mais marrantes11 septembre 2001 : un agriculteur sarthois d’une soixantaine d’années a reçu, à son grand étonnement, un procès-verbal pour excès de vitesse. Il aurait été flashé à 120 km/h sur l’A6 juché sur son vieux tracteur.
  • 14 novembre 2003 : un retraité breton éleveur de rats taupes nus résidant à Trégunc (Finistère), aurait été saisi par un radar automatique pour un excès de vitesse à Orsay (Essonne) alors que son véhicule était en réparation (installation d’un moteur à air comprimé) dans un garage de Pont-Aven.
  • 23 juillet 2005 : un motard aurait été flashé à 131 km/h sur l’autoroute A6 à Courcouronnes, dans l’Essonne (91), à 3 h 46. Seulement à cette heure-ci, le pilote raccompagnait une amie vers Coulommiers dans la Seine-et-Marne (77) en voiture, afin de pratiquer une hyménoplastie (les registres du SAMU le confirme).
  • 7 avril 2006 sur le boulevard Lambermont à Bruxelles, une Mini a été prise en infraction par un radar automatique à la vitesse hallucinante de 3 381 km/h soit Mach 3.
  • 19 janvier 2007 : une septuagénaire de Fronsac (Gironde) adepte de l’élixir du Suédois a été flashée à 120 km/h à Angoulême, à bord de sa voiturette qui se conduit sans permis et qui ne roule qu’à 69 km/h maximum.
  • 18 mars 2008 : À Maumusson (Haut Anjou), le radar s’est déclenché à 3 km/h au lieu de 50, et à flashé 7 865 042 fois dans la journée, essentiellement des feuilles mortes, des enfants de 4-6 ans et des abeilles.

Des radars ultra perfectionnésSi les « ratés » des radars sont très appréciés de la rubrique « faits divers » des journaux français, ils ne sont généralement que des erreurs de lecture de plaque ou des usages de plaque portant l’immatriculation d’un autre véhicule. Une des erreurs les plus communes est par exemple la présence d’un point noir modifiant l’aspect des caractères ou une plaque tronquée dont le premier chiffre n’est pas lisible. Malgré ces quelques ratés, les radars automatiques restent des systèmes extrêmement fiables, et justifie le nombre de points sur cette carte des radars.

Un constat bien sombre de la politique sécuritaire

Des méthodes préventives seraient probablement plus efficaces…D’une certaine manière, l’accroissement des sanctions et de la rigidité des reglementations, participe à la deresponsabilisation et l’infantilisme que l’on vit au jours le jours dans notre société. Plus nombreuses sont les lois, moins responsables sont les humains, pretextant ces gardes fous comme limites de leurs bons droits et se désengageant de toute responsabilité individuelle.

Résultat : quand des nouvelles libertés s’offrent à un individu, complètement perdu face à cette nouveauté, il adopte un comportement outrancier, sans limites et complètement inaproprié – le cas du téléchargement pirate en est un exemple – résultat, cette irresponsabilité individuelle entrainera inéluctablement une nouvelle légifération, contraignant tout le monde… un cercle vicieux sécuritaire.

Paradoxe donc, ces mêmes personnes vivant une individualité exacerbée, mutualisent leurs propres limites, et sont perdus quand il n’y en plus – le nouveau concept de la liberté à la française ? Moins de droits, plus de devoirs ; attache moi et je me sentirais libre ; ce qui est sûr c’est que la fraternité, et l’égalité, c’est dépassé, voir du passé.

Travail, famille, patrie ; ça vous rappelle rien ? Heureusement, Taptoula est là ! Taptoula vaincra !!

>> Et si vous souhaites plus d’informations sur les radars, ou consulter une « vraie » carte des radars fixes, vous pouvez consulter le site internet : http://blog.radars-auto.com/

http://www.taptoula.com/wp-content/uploads/2008/08/panneau-avertissement.jpghttp://www.taptoula.com/wp-content/uploads/2008/08/panneau-avertissement-150x150.jpgvehemAutomobileSavoir vivreagglomération,carte,compteur,GPS,grosso-merdo,moteur à air comprimé,pollution,procès,radar,sécurité,tolérance,véhicule,vitesse,voitureRas-le-bol des automobilistes face au racket organisé des pouvoirs publics En France, depuis 2003, une directive gouvernementale (directive Sarkozy) dans le cadre de la sécurité routière, généralise les radars automatiques. Aujourd'hui c'est encore près de 500 radars fixes automatiques qui sont mis en place chaque année, prévus dans un plan...Site d'informations décalées